Côte à l'os - Artisan - Boucher - Affineur


Aujourd'hui, je suis dans l'optique de diminuer ma consommation de viande car je veux participer non seulement à l'amélioration du bien-être animal (effectivement, si vous avez suivi mon sauvetage de poules en avril 2017 vous savez que je m'investi) mais aussi parce que nous devons faire attention à ma santé. Effectivement, maintenant il est prouvé que consommer trop de viande rouge peut raccourcir l'espérance de vie et augmente le risque de cancer.

De plus, l’élevage émet plus de gaz à effet de serre que les transports !

Allons-nous tous devenir végétarien pour autant ? Je ne pense pas, moi la première, j'ai extrêmement de mal de me priver de viande. Alors je ne la supprime pas de mon alimentation, j'ai choisi de la diminuer et d'en manger MIEUX !

Je suis d'avis, qu'il ne faut pas nous créer de frustration. J'ai commencé par manger une fois par semaine végétarien, puis deux fois, puis trois... Mais je ne suis toujours pas végétarienne. Donc oui, pendant les fêtes de fin d'année, je vais partager en famille de bons plats dont certains contiendront de la viande.


Pour manger "moins mais mieux" de viande, j'ai non seulement diminué la quantité de viande dans mes repas mais surtout j'ai commencé à acheter des viandes de meilleure qualité ! C'est pour cela qu'aujourd'hui, j'ai choisi de vous présenter l'artisan boucher "CÔTE A L'OS" qui travaille de façon complètement éthique et transparente.

Sa façon de fonctionner:

Il achète le bétail sur pied auprès d'éleveurs locaux à un prix équitable, élevées le plus naturellement possible et parfois bio.

Il aime collaborer étroitement avec des éleveurs qui sont payés correctement pour leur travail et qui ont retrouvé un sens à leur labeur, bien souvent un élément oublié ou perdu dans l'agriculture de nos jours. Ces éleveurs privilégient l'alimentation à l'herbe et aux fourrages.

Cette boucherie travaille avec quelques exploitations en permaculture et fait partie d'un panel d'étude européen sur l'élevage à l'herbe (INNO4GRASS).

Il travaille en priorité avec des vaches de races rustiques (Salers, Limousine, Charolaise, Rouge des Flandres, Montbeliarde, Angus, etc.) ayant vêlé plusieurs fois, pour une viande plus riche et plus goûteuse, que je laisse ensuite maturer 20 jours avant la découpe. Il exclut avec ses amis éleveurs les OGM, les ensilages, le soja et le maïs de l'alimentation des animaux (ils évitent en général les achats extérieurs pour privilégier ce qu'ils cultivent sur leurs propres terres).

Les bêtes sont en outre toujours transportées (une par une !) par l'éleveur lui même vers l'abattoir de Ath (un des derniers abattoirs à taille humaine de Belgique) afin de leur éviter un stress inutile au transport.

Côte à l'os travaille exclusivement avec des tous petits éleveurs familiaux pour qui le respect et le bien être animal ne sont pas un argument marketing mais simplement leur vie. Toutes leurs carcasses sont reposées au minimum deux semaines dans une cave à viande spécifiquement étudiée pour la maturation.

Au niveau du PORC, il est membre fondateur de la coopérative Porc sur Paille, de l'élevage familial et local : porcsurpaille.be

Pour l'AGNEAU, il travaille avec une filière d'élevage d'agneaux belges.

Pour le VEAU, il travaille en direct avec un abattoir spécialisé dans la viande de veau qui a créé sa propre filière d'élevage de veau de lait sous la mère en Belgique.

Les VOLAILLES, c'est le plus compliqué car il existe malheureusement bien peu de choses en Belgique, la plupart des volailles vendues en Belgique sont françaises, mais Thierry Depuydt, le gérant, travaille quand même avec la filière Coq des Prés qui élèvent des poulets #BIO.

Les charcuteries sont maison ou fabriquées par des petits artisans

Cette boucherie essaye également de récupérer un max d'emballages afin de participé eux aussi, à leur niveau au projet "zéro déchet".

Côte à l'os a été certifié BIO mais une seule année car la filière n'est pas du tout organisée au niveau des viandes malheureusement.

Quels sont tous les points de vente ou nous pouvons acheter vos produits ?

Retrouvez non seulement leur viande dans leur boucherie à Peruwels mais également dans une vingtaine de ruches ! http://laruchequiditoui.be

Adresse: Rue de Sondeville 15 7600 Péruwelz Belgium

Les ruches: Havré, Ransart, Nivelles, Neufmaison, Renaix, Templeuve, Ath, Saint-Ghislain, Tournai, Dour, Lessines




© 2019 Zou à table